Fête de l'Indépendance, en souvenir du Libertador

Publié le 

Fête de l'Indépendance, en souvenir du Libertador

Lorsque le 20 juillet approche, la Colombie se prépare à célébrer son indépendance. Fier des hommes qui l'ont défendu, le pays glorifie ses soldats dans un défilé militaire époustouflant.

Souvenez-vous : après une expédition rondement menée depuis la péninsule de la Guajira par l'explorateur Alonso de Ojeda en 1499, les Espagnols s'emparent des terres colombiennes et fondent la Nouvelle-Grenade. Ce n'est qu'en 1781 que l'identité créole se manifeste pour la première fois, dans la révolte des Comuneros. Quelques décennies plus tard, le 20 juillet 1810, une junte dirigée par le juriste Camillo Torres exclut les colons du gouvernement qui, en retour de cet affront, font exécuter une grande partie des insurgés.
Si la prise du pouvoir des indépendantistes est célébrée à cette date pour la chute du vice-roi Antonio José Amar y Borbón, c'est le voyage, en 1818, du général vénézuélien Simón Bolívar qui signera réellement l'affranchissement des provinces espagnoles. Celui-ci remporte, le 7 août 1819, une victoire décisive sur l'armée du général Barreiro à la bataille du pont de Boyacá. Depuis, la Colombie commémore l'indépendance par un défilé militaire spectaculaire, dont les types de sections sont tout aussi diversifiés et la présence des femmes très applaudie.

20 juillet 2018
independenciadecolombia.net

Entrée libre