Tel Aviv toujours au printemps

Insolente, laïque et libre, Tel Aviv aura acquis, en à peine 100 ans d'existence, son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco. Normal : depuis Jaffa, elle a les traits d'Andromède et nous, pour elle, les yeux de Persée.

En hébreu « la colline du printemps », Tel Aviv ne faillit pas à son nom. Un tiers de ses habitants a entre 18 et 35 ans. Population jeune qui, depuis Jaffa – aujourd'hui quartier sud de la cité –, profite allègrement de ses 14 km de bord de plage. Mais loin d'être une Ibiza du Proche-Orient, la ville blanche est classée au patrimoine mondial de l'Unesco (depuis 2003) pour son architecture Bauhaus, unique au Monde. Terme de « ville blanche » qui entrera dans le jargon architectural suite à une exposition éponyme au Musée d'art moderne de Tel Aviv en 1984, sur le Bauhaus.

Une ville qui rayonne par son énergie, sa douceur de vivre. Un îlot de liberté parce qu'ici plus qu'ailleurs, on connaît le bruit de la guerre. Ici on vit au présent, en un perpétuel printemps, le fameux « carpe diem » de Horace. Une histoire si jeune et si riche qui démarre le 11 avril 1909 par le tirage au sort des parcelles de terrain que 66 familles ont achetées, au nord de Jaffa. Une ville laïque, écrit le poète David Shimonovitz, « mélange entre Berdichev (Ukraine) et Bagdad », qui se présente volontiers comme une fontaine de jouvence.

Le visiteur débutera par Jaffa pour s'imprégner du cachet historique, puis poursuivra par Skeinkin et son ambiance très Soho, avant d'arpenter Neve Tsedek et ses adresses trendy. Il louera encore un vélo pour parcourir les innombrables pistes cyclables de la Tayelet. Sportif, il s'engagera dans un footing le long de la plage, croisant autant attachés-cases que planches de surf. Piquera-t-il une tête dans les vagues ou ira-t-il chiner de vieux objets place Dizengoff ? S'il peine à y trouver une effigie d'Andromède, il n'aura qu'à lever les yeux, se sentant pousser des ailes comme Persée, sur la jeunesse locale. Ou alors se balader sur le vieux port de Jaffa. À quelques dizaines de mètres de la côte, il apercevra le rocher d'Andromède, battu par les flots. C'est bien là que la princesse fut enchaînée au rocher pour apaiser la colère divine. À Tel Aviv aussi, la mythologie est au balcon.

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
bonnes adresses

Boire un dernier verre… à Tel Aviv

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
terrasse

Vue sur les vagues et cuisine raffinée au Manta Ray

Diaporama

Notre album photos de Tel aviv

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
food galerie

The Container cuisine son entrain

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
balade

Neve Tsedek, des pionniers aux branchés

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
bon plan

Les Fifties au Brown TLV Hotel

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
bon plan

Le North Abraxas sort de l'ordinaire

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
musee

Le Musée d'Art de Tel Aviv en croissance perpétuelle

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
boutique hotel

Le Montefiore multiplie les attraits

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
gastronomie glamour fusion

Le Messa, restaurant de grand chef

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
marche

Le marché du Carmel, paradis des foodistas

Cliquez ici pour ajouter l'article à votre carnet de voyage ou pour annuler la sélection.
musee

Le DMH métamorphose Holon

Ces destinations
devraient vous tenter